Consommer responsable

Consommer responsable consiste à faire cas des conséquences environnementales, sociales et sanitaires de nos choix de consommation. Cela s’exprime par le choix des produits sains, disposant d’un impact environnemental moindre et fabriqués dans de bonnes conditions sociales. Consommer responsable, c’est également lutter contre la spéculation des biens de première nécessité, faire un effort au profit du recyclage et du réemploi des matières premières. En d’autres termes, le consommateur qui se dit responsable est une personne active, un véritable acteur social. La consommation responsable ne se traduit pas par le refus des avancées scientifiques ou de la technologie, mais par un comportement réfléchi vis-à-vis de notre environnement.

Comment donc consommer de manière responsable ?

Il existe plusieurs possibilités d’action, et d’autres sont encore en cours de création. Par ce type de consommation, on entend consommer moins et mieux, afin de réduire notre empreinte écologique. En optant par exemple pour une cuisine saine et équilibrée, cela vous évite d’acheter des plats déjà préparés qui ont l’inconvénient d’être plus chers et moins nutritifs. Chaque individu peut donc agir à sa manière pour protéger notre environnement. Vous pouvez par exemple opter pour les 4 R (réduire, recycler, réutiliser, réparer), l’utilisation des transports publics, les groupes d’achat solidaires (GAS), le boycott, le troc, le commerce équitable, le buycott, l’échange de services, les associations de maintien d’une agriculture paysanne (AMAP), et bien plus encore.

– Consommer moins, mais mieux : vous pouvez par exemple privilégier les produits frais à la place des plats préparés, éviter les produits sur-emballés, diminuer votre consommation d’eau et d’énergie, privilégier les transports en commun aux transports individuels, échanger ou donner des objets que vous n’utilisez plus mais qui sont toujours en bon état, et bien plus encore.

– Consommer bio (naturel) et local : opter pour les achats chez les producteurs du coin ou à travers les AMAP, qui favorisent l’agriculture paysanne et naturelle. Ces associations créent une relation directe entre le consommateur que vous êtes et le producteur. Les prix pratiqués ont l’avantage d’être équitables, et de permettre au producteur non seulement de couvrir ses frais, mais également de se dégager un bénéfice.

– Consommer équitable : il s’agit ici de favoriser les produits portant la marque Fair Trade. C’est un commerce équitable qui a le bénéfice de réduire les disparités du commerce conventionnel. Il permet d’assurer une rémunération équitable des artisans et des producteurs en créant un lien pérenne entre les divers acteurs économiques. Il oeuvre également pour la protection de l’environnement et assure le respect du droit du travail à ses salariés, tout en proposant aux différents consommateurs des produits de qualité.

– Boycotter/Buycotter : c’est un pouvoir de sanction dont dispose chaque consommateur. Ce dernier peut donc décider de renoncer à l’achat de certains produits qui selon lui ne répondent pas aux convictions environnementales et éthiques. Le cas échéant, il peut soutenir un produit en l’achetant (buycotter).

En définitive, consommer de manière responsable est un moyen de réduire considérablement notre empreinte écologique et de participer activement à la protection de notre environnement. Pour ce faire, chaque consommateur devra donc faire une différence entre besoins réels et besoins imposés, en évitant de gaspiller l’énergie, les ressources, et en respectant les Droits de l’Homme.

 

https://e-rse.net/definitions/consommation-responsable-definition-enjeux/#gs.Rr4vKXg

Partages 0